Catégorie

Développement Personnel

D

Un titre. Mille possibilités.

U

Rarement titre de livre aura provoqué autant de réactions épidermiques que le « Je t’aime, je te trompe » d’Esther Perel. La thérapeute américaine, d’origine belge, était à Paris cette semaine pour une conférence sur l’amour. Car il s’agissait bien de cela. Drôle, malicieuse, sa pratique des mots du sexe, des corps et du coeur depuis tant d’années lui conférait une aura particulière, à la fois…

Comment j’ai réussi à surmonter la crise du Velib’ grâce au développement personnel.

C

Comme une poignée de parisiens un peu bobo, un peu sportif, j’utilise les vélos en libre-service mis à disposition par la Mairie de Paris depuis quelques années. Un peu pour la liberté ; un peu pour la ligne ; un peu pour la flemme d’avoir à entretenir mon propre vélo.  Vive le Velib’ ! Seulement voilà, depuis quelques mois – et la reprise du marché par un nouvel intervenant – trouver…

Vous affichez un parcours sans faille ? Bravo ! Vous n’avez jamais rien tenté.

V

C’est en substance, ce que nous explique Tal Ben Shahar dans « L’apprentissage de l’imperfection », illustrant ses propos de plusieurs exemples de réussites flamboyantes passées par des flops monumentaux. A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Après cette lecture et en regardant mon parcours, force m’a été de constater que je n’avais pas connu, moi non plus, d’échecs cuisants…

Le problème avec les perfectionnistes

L

Dans « Apprendre à être heureux », Tal Ben-Shahar se penche, entre autres sujets, sur la souffrance que génère un trop grand perfectionnisme et propose des solutions. Les perfectionnistes remplacent la réalité qu’ils refusent par un univers fantasmatique où l’échec n’est pas concevable. Ce déni de la réalité, le perfectionniste le paye très cher, car il conduit à l’angoisse : l’éventualité de…

Votre geste me touche beaucoup, mais si vous pouviez retirer votre main…

V

 La question du geste déplacé provoque depuis quelques semaines des réactions… épidermiques. On parle bien ici de peau. Le sujet est tout aussi compliqué en entreprise: est-on autorisé à toucher un collaborateur? À priori non. On se sert parfois les mains; on s’embrasse aussi. Mais que penser d’une main sur une épaule, sur un bras, sur la peau d’une autre main? Évidemment, il n’y a pas…

Les outils narratifs

Articles récents

Tous les sujets

A propos de l’auteur

Nicolas Cauchy
Cliquez sur la photo pour en savoir plus

Abonnez-vous à ce blog

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

%d blogueurs aiment cette page :